La fessée : un dressage, une punition du BDSM…

Le spanking : la fessée dans le BDSM

La fessée touche à des zones érogènes bien particulières mais évidemment quand l’on parle de spanking on pense immédiatement à la fessée classique sur les fesses.

Que ce soit à la main ou à l’aide d’accessoires la fessée ou le spanking a plusieurs rôles dans le BDSM.

Côté domination/soumission, la fessée est déjà très symbolique puisqu’il y a forcément une mise en scène de « punition » comme l’on était enfant. Si cette punition quand l’on est gosse est tout sauf agréable, on retrouve le côté « humiliant » et surtout la forme préférée de punition pour le dressage d’un soumis ou d’une soumise dans le milieu BDSM.

La fessée est donc très érotique dès l’âge adulte et s’accompagne évidemment de biens des scénarios et de tous types d’accessoires. Il existe un article très complet sur le sujet avec un sexshop qui a décidé de faire un tour bien complet de la fessée en rappelant pas mal de règles d’usages.

 

fessée et bdsm : la punition et le dressage

Punition pour l’éducation ou le dressage, le BDSM adore la fessée !

 

Plein d’accessoires BDSM pour fesser

La pratique du spanking possède plusieurs niveaux dans le BDSM. Une simple fessée à la main peut être plus ou moins douloureuse et il est vraie que cette pratique demande quand même de l’entraînement pour obtenir le bruit de « claque » idéal, tout comme la sensation que l’on veut apporter (humiliation/douleur). Autant dire aussi que l’on peut voir une différence entre la fessée traditionnelle et le « spanking » (qui est pourtant tout simplement la traduction anglaise) puisque sur ce dernier l’on peut retrouver des coups portés à d’autres endroits, comme sur la voûte plantaire de vos pieds. Là il s’agit plus en général d’une « éducation BDSM » faites à la canne anglaise. Pour les parties plus intimes, on va parler de ballbusting pour les couilles, travail des tits (ou travail des seins) pour la poitrine, etc. Il y a donc plein de types de spanking même si vraiment de base nous parlons bien de fessée. Faisons le tour des accessoires qui vont avec ce genre de jeux érotiques et/ou BDSM :

 

accessoires BDSM de la fessée et du spanking

Certains voient une classification dans les accessoires BDSM liés au spanking et à la fessée…

 

Le martinet

Généralement en cuir, on en trouve également en latex et cet accessoire n’est plus tout jeune ! Toujours constitué d’un manche et de lanières, il peut permettre des fessées douces (à la limite de la caresse) comme des fessées bien plus sévères voire hard. Wikipedia indique une piste possible expliquant le nom de cet objet puisqu’il serait issus du général « Jean Martinet » qui avait pour habitude d’infliger de lourdes punitions à son corps militaire sous Louis XIV. Et oui, le martinet, c’est une histoire qui ne date pas d’hier, nous vous avons prévenu ! L’objet a sut évoluer et si il est bien dédié à la base à la fessée, certains possèdent un manche en forme de gode permettant aussi des pénétrations. Le martinet possède toujours cette image « infantilisant » le soumis et a donc surtout cette symbolique pour le BDSM, même si comme nous le disions il peut y avoir des fessées au martinet vraiment très copieuses et laissant de belles marques…

 

 

Le martinet : une fessée plutôt française même si apprécié de tout le monde BDSM !

 

Le paddle

Ce n’est pas l’accessoire pour fessée le plus connu en dehors des adeptes du BDSM, pourtant il a souvent été utilisé dans un but de domination et d’humiliation sur des nouveaux membres d’une confrérie universitaire. En fait, le cinéma l’a surtout montrer sous cet angle car servant de rite initiatique pour les « bleus » de ces fameuses confréries. Dans le BDSM, on retrouve bien évidemment ce côté domination mais pas obligatoirement le côté « humiliation » puisque le paddle peut servir à prodiguer de très sévères fessées à but de douleurs. Dans le porno, le paddle est assez présent dans le monde du Bondage et est également très souvent retrouvé dans des positions où le soumis/soumise est penché(e) sur une table. Il existe des modèles de paddle « cloutés » pour infliger encore plus de marques et de douleurs, c’est un accessoire donc très prisé par le milieu SM et rendant de fiers services aux sadiques et masochistes.

 

Accessoire BDSM de la fessée : le Paddle

Il va falloir assumer la position pour une correction au paddle !

 

La règle en bois

La règle en bois est très prisée dans les scénarios BDSM basés sur une relation entre un « élève » et « sa maîtresse/prof » (et inversement dans les genres). Pouvant laisser de belles marques, c’est souvent pour du spanking assez copieux qu’on la retrouve dans le monde pornographique. C’est un petit peu l’accessoire de la fessée idéale pour les fétichistes puisque le scénario « élève à corriger » et « maître(sse) sévère » s’ouvre beaucoup à la belle lingerie sous les jupes d’écolières ou jupes de maîtresses d’école bien perverses ! C’est donc un subtil mélange entre BDSM, fétichisme et « teen » que l’on retrouve le plus souvent dans les scénarios des studios porno. Il faut dire que l’image de la règle en bois comme punition corporelle utilisée par les profs de nos grands-parents (et parfois parents) tient encore de nos jours et continue de faire fantasmer !

 

Ce n’est pas une règle en bois, mais la punition par la fessée est bien présente !

 

La canne anglaise

La canne anglaise est vraiment un accessoire fascinant et très prisé dans le milieu BDSM lui aussi. C’est le mi-chemin entre la règle en bois pour son côté scénarisé et le paddle pour la douleur même si la canne anglaise peut très clairement dépasser ce dernier. La canne anglaise est ancienne elle aussi et date de l’époque Victorienne où beaucoup de gravures nous montre cet outil servant principalement comme châtiments corporels en milieu scolaire. C’est en fait « la règle en bois » de l’Angleterre. De nos jours, la canne anglaise est absolument adorée du BDSM même français car élégante et très pratique à manier. Malheureusement, la « canne anglaise » est le terme qui a été prit d’assaut par des vendeurs… de béquilles ! Alors sur le net, quand l’on veut réellement parler de canne anglaise, on est bien obligé de parler de « canne anglaise BDSM » et là, bien des sites vous seront proposé…

 

 

Education à la canne anglaise pour une classe entière par un prof dominant !

 

La cravache

La cravache tient dans la fessée en une image de dominance qui n’est plus infantilisante mais plutôt « déshumanisante ». Destinée à l’équitation, la cravache est un accessoire idéal pour de la punition dans le monde SM car elle peut être vraiment très douloureuse amenant jusqu’à des blessures pour les plus masochistes et sadiques d’entres-nous. La cravache dans le BDSM est donc à un degré plus élevé dans la chaîne de la douleur par rapport aux autres accessoires (selon son utilisation) mais elle tient surtout à un rapport du maître/esclave où ce dernier serait encore plus particulièrement soumis de part la valeur de cet objet qui doit servir aux animaux à la base. Bien employée, celle-ci peut rester très soft lors d’un spanking et être utilisée comme le martinet à des fins de pénétration de part son manche. Elle peut promulguer donc de terribles douleurs comme de bonnes caresses…

 

fessée BDSM et cravache

La cravache en cuir : un objet très fantasmé dans le BDSM

 

Le fouet

C’est sans nul doute l’objet BDSM infligeant le plus de douleur lors de séances de fessées et spanking. Objet par excellence de torture, qui ne se rappelle pas de scènes cinématographiques où le fouet est le supplice le plus hard : « votre peine est de 40 coups de fouets »… Laissant presque à coup sûr des marques, c’est un objet qui est largement plus de l’ordre du SM que du BDSM car il ne s’agit plus d’une humiliation mais bien d’une sévisse de l’ordre de la torture et donc de la punition la plus sévère possible pour « dresser » un esclave. Les plus experts et expertes savent le faire claquer juste là où il faut pour ne pas infliger de trop fortes marques, mais nous ne sommes pas tous des Indiana Jones ! Nous proposons donc le fouet dans la pratique du spanking comme l’objet le plus hard pour recevoir de très copieuses fessées SM qui sont beaucoup plus de l’ordre de la torture que de la punition scénarisée en BDSM.

 

 

Quand la cravache ne sert pas à l’équitation mais au SM pour une copieuse fessée fétichiste !

 

Quand la fessée érotique tourne au hard

 

Quelque-soit l’accessoire de votre choix ou à mains nues, la fessée peut être simplement érotique comme hard. Tout dépend vraiment du but à atteindre et l’on peut trouver quelques niveaux :

  • le besoin de dominance sur son sujet
  • l’humiliation de son sujet
  • une douleur pour « éduquer/dresser »
  • une douleur pour « punir »
  • une douleur pour apporter du plaisir à un masochiste
  • une torture pour une totale domination

La fessée est donc très variée selon le but et/ou l’accessoire employé. Elle est beaucoup plus scénarisée habituellement comme vraiment « érotique » dans des scénarios toujours liés à la domination/soumission, mais en BDSM c’est quand même bien plus car ouvert à la dispense de douleurs !

 

 

Vidéo BDSM française avec un prof qui inculque par la fessée !

 

Scénariser le spanking en BDSM

De l’élève puni par sa maîtresse à l’esclave sexuel sévèrement réprimé par son maître, le spanking est très largement scénarisé dans le BDSM et l’inconscient collectif. Quand la fessée n’est que « érotique », elle est infligée le plus souvent à la main et se trouve être encore bien présente dans un milieu plus « mainstream » (tout public). Séries tv ou films l’utilisent dans les clichés habituels. En BDSM, les fétichistes peuvent préférer  la règle en bois ou la canne anglaise quand le fouet et le paddle sont le plus souvent de l’ordre du SM hard. Chacune de ce type de fessée peut être infligée d’une manière douce ou plus forte, dans un but de correction ou simplement dans le but de procurer du plaisir par la douleur. Dans tous les cas, la fessée est toujours symbole de dominance et de soumission, quelque soit le contexte et c’est donc un élément essentiel du BDSM. 

 

Xpériences : Chat BDSM et rencontre fétichiste

 

Le meilleur en BDSM pour :